• 1 octobre 2018

Salut à tous !

Salut à tous !

Salut à tous ! 150 150 Stanton Wallace

Nous avons été invités à passer 3 jours sur le BPC Tonnerre pour découvrir la vie en mer et échanger sur les notions de leadership, d’engagement et de management.

Après 5 semaines de maintenance à quai le bâtiment reprenait la mer pour une semaine d’exercices avec plus d’un tiers de l’effectif qui venait d’être renouvelé.

L’objectif de cette semaine était donc de reprendre le bateau en main et de former les nouveaux arrivants (des binômes étaient créés sur les postes concernés pour permettre aux plus expérimentés de transmettre leurs connaissances aux nouveaux).

Chacune des manœuvres était préparée, réalisée, évaluée (RETEX) puis répétée pour progressivement atteindre le niveau de performance requis avant de partir en mission.

Nous avons pu observer à quel point la mise en place de rituels managériaux pragmatiques et efficaces était primordiale pour le bon fonctionnement et pour la cohésion d’une équipe.

De retour à terre nous avons réalisé qu’un moment nous avait particulièrement touchés.

Le jeudi après-midi le BPC Tonnerre avait rendez-vous en pleine mer avec un autre bâtiment pour un exercice de ravitaillement à la mer (RAM). Pendant plusieurs heures les deux navires faisaient cap côte à côte (à 30 m de distance) pendant que les équipages répétaient des exercices de transfert à la mer de charges lourdes par câble support (TRALOUR). Depuis le pont et les coursives nous pouvions observer les deux équipages communiquer et se coordonner à distance pour réaliser cette manœuvre délicate.

Après quelques heures, alors que nous discutions ensemble en profitant du soleil, une sirène nous a rappelés à l’ordre. En un instant, au son du clairon l’ensemble des deux équipages – officiers, sous-officiers et matelots – s’est mis au garde à vous, se saluant en silence pendant un long moment.

Chacun des bâtiments a ensuite repris son cap, tandis que sur le pont, les équipages agitaient leur bras et leurs casquettes pour un dernier au revoir après cette manœuvre réussie.

Frissons, chair de poule, émotion forte : voilà ce que nous avons ressenti à ce moment.

Sans nous concerter nous nous étions tous redressés et nous avons tous, à notre façon, salué ces marins que nous ne connaissions pas.

Prendre le temps de se saluer, reconnaître le travail de l’autre et remercier solennellement, avec intention : à la fin d’une mission, d’un projet, d’une collaboration, avec un fournisseur avec un client, avec ses équipes… et s’il suffisait de ça, pour donner un peu plus de sens à notre travail et pour renforcer les liens ?

Repos !

Pierre Antonini